Le déroulement d’une séance d’art-thérapie en Trace Originelle est simple pour le patient.

 

Assis devant une grande feuille de papier, il prend un crayon de couleur dans chaque main, ferme les yeux et laisse librement un geste s’installer. Le résultat est un amas de lignes colorées plus ou moins structurées, conséquence d’une trace spontanée sans intention particulière. Dès ces premiers coups de crayon, pourtant, le thérapeute décrypte les éléments caractéristiques et fondamentaux qui se dégagent de la gestuelle et du tracé. Tous ces indicateurs qui vont lui permettre de questionner, de suggérer et de proposer des exercices graphiques qui ont pour but de déclencher une prise de conscience propice à trouver de nouvelles stratégies comportementales.

En réalisant une trace graphique, la difficulté initiale pour laquelle la personne a pris rendez-vous, est «incarnée», elle prend corps. Il est alors possible d’agir concrètement et symboliquement sur cette difficulté, même si les tenants et les aboutissants n’apparaissent pas clairement.

C’est une avancée significative en tant que pratique d’art-thérapie, car le corps, le geste s’expriment et la trace transmet. En ouvrant les yeux, les patients ont tendance à juger trop rapidement leurs traces comme désorganisées et inintéressantes, et ils sont fréquemment étonnés de la justesse des indications transmises.

La Trace Originelle, une fois restructurée et rééquilibrée par des séries d’exercices, stimule les capacités de la personne vers une transformation appropriée.

Un sentiment d’allégement et de bien-être en découle,
favorisant une nouvelle attitude pour aborder le quotidien.

C’est un travail sur soi-même qui agit en profondeur et permet une libération profonde et durable développant l’autonomie dans la liberté et dans l’action.

A qui s’adresse cette pratique ?

Aux personnes en souffrance psychique ou physique :

  • Les enfants qui rencontrent des difficultés d’adaptation, sur le plan scolaire par exemple, dyslexie, dysgraphie.
  • Les adolescents anxieux, qui ont besoin d’accompagnement durant cette période de métamorphose.
  • Les adultes qui se sentent en difficulté sans bien en comprendre les raisons, qui sont insatisfaits, en recherche de développement personnel ou qui aspirent au changement.
  • Cette pratique ne se substitue ni à une thérapie médicale, ni à une thérapie psychologique.
  • Elle évolue dans un autre domaine permettant, au travers de techniques graphiques spécifiques, de libérer des tensions et des nœuds difficiles à verbaliser.

Foire aux questions